Être jaloux est tout à fait normal dans une relation de couple. Le problème est de ne plus pouvoir la contrôler.  Dans ce cas, la jalousie n’est plus une simple préoccupation : elle devient une véritable pathologie : le syndrome d’Othello.

Aussi connu sous le nom de jalousie obsessionnelle ou délirante, ce syndrome est nommé d’après l’opéra “Othello” de William Shakespeare. Dans la tragédie, Othello, le personnage principal, est dévoré par des soupçons continus et infondés sur l’infidélité de sa femme Desdemona, au point de la tuer puis de s’ôter la vie.

Les personnes qui souffrent de ce syndrome, comme Othello, plongent dans l’abîme d’une méfiance obsessionnelle envers leur partenaire, basée uniquement sur leur propre imagination. Voyons quelles sont les caractéristiques de ce syndrome, quelles peuvent en être les causes et quel est le traitement indiqué.

Caractéristiques du syndrome d’Othello

Le syndrome d’Othello est un trouble de jalousie délirante. C’est un sentiment de jalousie pathologique ou extrême qui surgit autour de l’idée de la prétendue infidélité du partenaire.

Le comportement des personnes atteintes du syndrome d’Othello est totalement irrationnel. Ceux qui en souffrent voient ce qu’ils veulent voir, sans se demander s’il existe ou non des preuves réelles qui confirment leurs croyances. À cet égard, il cherchera continuellement, de manière méticuleuse et obsessionnelle, des preuves de la prétendue trahison de son partenaire sur son téléphone portable ou son ordinateur, ou le soumettra à des interrogatoires sur ses déplacements ou ses rencontres. Le délire obsessionnel dont il est la proie lui fera même croire que son partenaire a changé ses habitudes depuis qu’il a commencé à le tromper.

Le syndrome d’Othello est une pathologie qui peut avoir des conséquences dramatiques étant donné les crises de jalousie incontrôlables et irrationnelles dont souffre la personne affectée. Dans certains cas, le sujet se sentira même au centre d’une conspiration, complètement trahi par le partenaire.

La jalousie peut d’ailleurs être influencée par d’autres personnes (tout comme Othello est influencé par Iago dans l’œuvre de Shakespeare) ou même par les médias. Chaque détail peut devenir pertinent.

Les causes du syndrome d’Othello

Jusqu’à présent, aucune étude n’a pu prouver à 100% les véritables causes de ce syndrome. Cependant, certains facteurs plus que d’autres peuvent affecter son développement, dont certainement l’alcoolisme, la schizophrénie et les addictions.

Selon certaines études, il existe une relation entre le syndrome d’Othello et des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. D’autres études montreraient au contraire une relation entre le syndrome en question et la présence de lésions cérébrales chez le sujet affecté. Chez certains individus, il peut donc y avoir une explication physiologique à l’apparition de la maladie.

Il ne faut pas sous-estimer la composante émotionnelle, particulièrement liée à l’estime de soi, qui, avec la composante comportementale, agit dans le déclenchement d’une jalousie obsessionnelle.

Cependant, malgré ces recherches, nous sommes encore loin de découvrir la véritable cause du développement du syndrome d’Othello.

Comment guérir la jalousie maladive ?

Pour faire face à une jalousie obsessionnelle, il faut le soutien d’un expert. En contactant un spécialiste, la personne souffrant de ce trouble apprendra à maîtriser les crises de jalousie et à retrouver une sérénité personnelle et une harmonie avec son partenaire. Le spécialiste aura un rôle fondamental pour déterminer l’origine du malaise, son stade d’évolution, ses conséquences et les autres problèmes qui peuvent survenir.

Le traitement le plus largement utilisé qui a pu garantir les meilleurs résultats est la thérapie comportementale et cognitive. Elle comprend des techniques comportementales telles que l’exposition avec prévention des réactions ainsi que la restructuration cognitive. Toutefois, dans les cas extrêmes, une thérapie médicale est recommandée pour garder les impulsions sous contrôle.

La thérapie familiale et de couple est tout aussi importante, car la jalousie peut être liée à des épisodes particuliers de la vie personnelle du patient.

Le syndrome d’Othello est un trouble qui ne peut pas être sous-estimé, étant donné les graves conséquences qui peuvent en résulter. Il est donc conseillé de consulter un spécialiste si des symptômes typiques de cette pathologie sont constatés.