Amour Versus Sexe: Sexe occasionnel ou sexe avec amour ?

Amour et sexe, l’humour consiste à penser le contraire

Chaque fois que j’écris sur le comportement des femmes, je me sens impuissant. C’est comme si c’était la première fois que quelqu’un écrivait à ce sujet. Je me demande : qui sommes-nous ? Qu’est-ce qu’on en pense ? Il n’y a pas de norme à suivre, pas d’histoire digne d’intérêt dont on puisse être fier et qu’on puisse encadrer sur nos murs. Cela fait des milliers d’années que l’on subit le machisme et l’intolérance religieuse. Des sorcières aux bibelots sexuels. Il n’y a pas de références à suivre pour nous, la génération précédente a débordé et les précédentes se sont tues.

De nombreux chercheurs affirment que nos attitudes actuelles sont basées sur la façon dont nos ancêtres vivaient. Et ce n’est pas très agréable de savoir que l’homme était chargé de chasser, de protéger sa progéniture et de répandre son sperme sur autant de femelles que possible, tandis que la femme faisait éclore des quantités étonnantes de bébés à la maison. Et voici que le temps a mis un point d’honneur à détruire, ou du moins à inverser, ces rôles. La révolution industrielle, les mouvements féministes, la pilule, le sida et enfin l’orgasme, ont changé le cours de l’histoire et aujourd’hui les femmes revendiquent l’égalité sexuelle, qui inclut le sexe pour le plaisir.

Amour Versus Sexe

On a, souvent, tendance à associer amour et sexe. Mais plaisir sexuel et couple sont-ils nécessairement indissociables ? Est-il possible de prendre du plaisir avec quelqu’un dont on n’est pas amoureux ? 

Nous avons échangé le corset contre la mini-jupe et nous sommes, déjà, un groupe respectable dans les ballades à la recherche de sexe pour le sexe, le doux plaisir, sans engagement, sans fleurs, sans l’appel de l’autre jour. Nous voulons du sexe ! Nous voulons la liberté d’être sexuels, d’avoir un orgasme sans charges ni haleine du matin. L’indépendance a atteint des limites inimaginables pour nos grands-mères et nous ne pouvons plus revenir en arrière. En fait, nous ne voulons pas revenir en arrière !

Et qu’en est-il de l’amour ? Les relations ? Continuons-nous à être des êtres sentimentaux, le sexe fragile si massacré dans les comédies romantiques, ou avons-nous, également, changé de personnalité et sommes nous devenus indifférents aux sentiments ? Si, d’un côté, nous voulons le plaisir à tout prix, nous apprécions, toujours, l’amour et nourrissons des sentiments liés à l’engagement.

Nous nous sommes libérés de la chasteté et avons conquis l’orgasme, mais nous désirons, toujours, l’amour et la relation. Avec la rapidité du monde actuel, nous nous adaptons aussi à des changements rapides, nous ne restons pas longtemps avec une seule personne comme le faisaient nos mères, nous avons plus de partenaires et plus d’expériences. Et certaines d’entre nous continueront toute leur vie comme ça, mais la plupart échangeront toutes les années de luttes féministes, et tous les soutien -gorges brûlés pour vivre une histoire d’amour. Et j’en fais partie… Non ! Je ne suis pas un pédé.

Les clichés tels que “le sexe est le sexe et l’amour est l’amour” n’ont plus beaucoup de sens lorsque vous rencontrez une personne qui change votre vie. Le sexe devient l’amour et vice versa, l’un complétant les lacunes de l’autre. On commence à faire l’amour non seulement pour le plaisir, mais aussi pour l’affection, pour la compagnie, pour le désir de se donner à l’autre. Le sexe est, alors, l’amour dans sa plénitude. Vous vous inquiétez de son plaisir et vous vous excitez quand vous réalisez qu’il s’inquiète du vôtre. Lorsque nous atteignons ce stade, nous nous rendons compte que nous ne nous soucions plus d’un modèle à suivre et nous abandonnons cette pseudo-dichotomie féministe de l’amour contre le sexe, unissant les plaisirs des deux, pour vivre l’une des expériences les plus intrigantes de la vie, qui est si sublime et si charnelle qu’elle nous fait nous sentir tout simplement femmes.

Certaines personnes ne ressentent pas le besoin d’éprouver des sentiments pour leur partenaire pour être satisfaites sexuellement. Vous pouvez tout à fait prendre du plaisir lors d’une relation sexuelle sans être amoureux. C’est le cas des « sex friends » par exemple, comme l’on appelle ces personnes qui sont amies au quotidien, mais qui couchent de temps en temps ensemble. Ici, les deux partenaires partagent une complicité et une intimité du fait de leur amitié, mais ne sont pas à proprement parler amoureux. L’important étant de se sentir bien, d’être à l’aise et d’éprouver du désir pour l’autre ! Ce type de relation, plus libre et affranchie de sentiments, peut permettre de se sentir plus indépendant, et de lâcher prise le temps d’une nuit, ou plus. C’est un pote de pote et il t’a clairement tapé (e) dans l’œil. Ceci dit, depuis ta dernière histoire, tu fais une pause dans les relations amoureuses. Mais, en même temps, il est quand même sacrément beau et puis bon, y’a un certain feeling quand même. Bon, finalement, tu décides de passer la nuit avec, mais sans plus. Tu ne t’attardes pas quoi !

Et ça peut être très agréable, quand on se sent assez en confiance et en sécurité avec soi-même. C’est pour ça qu’il est important d’être au clair avec ce que ça représente pour toi. Parfois, on peut se laisser aller à des relations sans lendemain répétitives, pour des raisons qui nous échappent (faire comme tout le monde, se mettre en danger, se faire du mal…) et finalement, on ne fait pas réellement selon son propre désir. Le tout, c’est de savoir ce que tu veux vraiment, même si ce n’est pas, toujours, évident.

Sexe occasionnel ou sexe avec amour

Nous avons tendance à être dégoûtés quand nous venons de commencer à sortir avec quelqu’un, surtout quand il s’agit de sexe. D’une manière ou d’une autre, beaucoup d’entre nous finissent par se sentir gênés de s’ouvrir à nos envies et à nos fantasmes. 

Vous avez vos sentiments attachés à cette personne, alors ce qu’elle pense de vous est important. Mais quand la relation est complètement décontractée, vous n’avez pas vraiment à vous asseoir et à vous lancer dans de longs discours sur vos besoins et vos désirs. Avec le sexe occasionnel, vous le voulez, vous le dites. Et puis vous vous rendez compte que la communication rend en fait plus probable que vos besoins seront satisfaits.

Le sexe occasionnel n’est pas égal à l’amour Tous ces films de fiction romantiques nous ont donné le sentiment que le sexe est fondamentalement lié à l’amour. Mais ensuite, vous grandissez, vous commencez presque à devenir adulte et vous réalisez que le sexe n’est pas de l’amour. Vous pouvez avoir des relations sexuelles avec quelqu’un dont vous ne connaissez que le prénom, tant que vous êtes physiquement attiré par elle, sans aucune culpabilité. Ne confondez jamais le bon sexe avec l’amour !

Quand il s’agit de relations sexuelles occasionnelles, vous apprenez beaucoup et vous finissez par ne pas rester sur le banc tout en vivant la vie de célibataire. Mais ce que vous n’obtenez pas, c’est le confort de ne pas avoir à vous raser les jambes à chaque fois que vous voulez des relations sexuelles. Et quand vous entrez dans une relation, le sexe devient une relation amoureuse, ce qui est encore mieux. Vous commencez à mieux comprendre le style sexuel de l’autre, ce qui conduit à des relations sexuelles encore plus chaudes !

La relation sexuelle, comme son nom l’indique est une dynamique à deux et non un processus unilatéral. Faire l’amour doit être un moment de trêve, un îlot sensuel, émotionnel pour chaque partenaire sans qu’il se joue autre chose que de se donner du plaisir à deux. 

Il se pourrait bien, au fond, au-delà de nos cogitations anxieuses, que ce soit là la vraie, la seule raison d’être de la sexualité.

Dans certains cas, le sexe peut nous faire naître comme couple et être à l’origine de l’existence de l’amour mais ce sont des cas finalement assez rares ; car les prédispositions à l’état amoureux sont le désir, le fantasme, le mystère, la curiosité de l’autre. Quand le sexe vient…après tout cela, alors tout est en bon ordre, c’est-à-dire que les liens d’attachements ont, déjà, commencé et la sexualité ne vient qu’en rajouter un. L’homme, la femme, se réveille après l’acte sexuel avec des liens d’attachements autres que ce désir assouvi.

La différence entre faire l’amour en aimant, ou, sans aimer. L’amour est synonyme de plaisir parce qu’il y a du désir. Alors que sans amour le plaisir se vit comme un moyen de se débarrasser d’une tension. Pour jouir il faut une émotion qui dégage des ondes, des vibrations, des sensations fortes, alors… quand on aime vraiment, on est dans un tout. Le plaisir physique sans aimer crée une dissonance qui nous donne envie de quitter, partir, fuir car nous ne voulons pas donner de suite à l’attachement furtif qu’il a provoqué.

Le sexe pratiqué dans le cadre d’une relation de couple présente donc plusieurs avantages non négligeables. Premièrement, l’intimité d’une relation amoureuse permet de se sentir à l’aise, d’oser parler de ses envies, ses fantasmes ou au contraire ses doutes ou peurs. Lorsque l’on est amoureux, on se sent en confiance avec son partenaire. Ainsi, il semble logique que ce terrain soit propice à des relations sexuelles meilleures que si l’on ne partage pas la vie de son partenaire. Au sein de votre couple, le dialogue est libéré, et pouvez vous permettre d’expérimenter plus facilement des nouvelles expériences, d’exprimer vos fantasmes à l’autre, ou de lui demander de tester certaines pratiques ou positions sexuelles.

Libérer des barrières sexuelles
Comment conquérir un homme au lit