Comme dans beaucoup d’autres pays du monde, les Grecques commémorent leur fête nationale en hissant le drapeau national devant les maisons et les institutions. Si vous voyagez en Grèce à ce moment là, vous verrez aussi que la population fleurit les routes et que de nombreux défilés d’écoliers, d’étudiants en costume traditionnels et de militaires sont organisés dans le pays.  

Événement marquant en Grèce : la fête nationale

En Grèce, il existe en fait, deux fêtes nationales, le 25 mars et le 28 octobre. Pour en savoir plus, cliquez ici. La première fête grecque de l’année est une commémoration à la résistance grecque contre la domination ottomane, le 25 mars 1821 car les Turcs occupaient la Grèce depuis près de 400 ans.  À cette époque, l’évêque de Patras, Germanos, appela le peuple à se soulever contre l’envahisseur en arborant un drapeau grec devant son église et en scandant la devise « la liberté ou la mort ! », en grecque « elefthería i thánatos ». Ce jour-là en Grèce, des offices commémoratifs sont célébrés à travers tout le pays et des défilés scolaires et militaires sont organisés. Le 25 mars coïncide également avec une grande fête religieuse orthodoxe, l’Annonciation, le jour où l’archange Gabriel annonça à la Sainte Vierge, qu’elle portera en son sein le fils de Dieu.

Une seconde fête nationale en octobre

Sans doute serez-vous surpris d’apprendre qu’en matière de fête nationale, il n’y a pas une fête en Grèce mais deux fêtes nationales. Le 17 novembre est aussi une date importante, bien qu’il ne s’agisse pas d’une fête nationale officielle. Ce jour-là en Grèce, on rend hommage aux victimes de la résistance à la dictature (1967-1974). Cette fête grecque permet de rendre hommage aux victimes des manifestations étudiantes de novembre 1973 qui durèrent une semaine. Les militaires sont entrés dans les universités et il y eut beaucoup de morts. Ces émeutes contribuèrent au renversement du gouvernement militaire, la dictature des colonels qui provoqua l’exil de Constantin II, roi de Grèce. Le gouvernement militaire était issu d’un coup d’état de la junte dont le dirigeant était Georgios Papadopoulos. Le jour du Ochi, le 28 octobre est la seconde journée nationale en souvenir du 28 octobre 1940 quand  Ioannis  Metaxas clama haut et fort «Ochi », non en français, à la présence des troupes italiennes sur le sol grec.

Voyager en Grèce

Si les dates de votre séjour en Grèce, coïncident avec une fête grecque, il faut savoir que durant ces journées là tout est fermé. En effet, une fête en Grèce, nationale ou religieuse signifie que les sites archéologiques, les monuments et les musées sont fermés mais le 28 octobre par exemple, vous pourrez les visiter gratuitement. Cependant les magasins et les administrations resteront fermés toute la journée. Les transports en commun ne fonctionnent pas et si vous avez besoin d’un taxi, il est conseillé de le réserver la veille ou même avant. Sachez aussi que  les fêtes religieuses sont des moments importants qui sont respectés par tous les orthodoxes de Grèce.