Pourdirejetaime.fr, un blog qui veut identifier 1001 façons de dire je t'aime

1001 façons de dire je t'aime à ses amis, à son amour ou... à la vie

L'amour à... Pompéi





L'éruption du Vésuve a été expliquée mythologiquement. Selon la légende, Pompéi était une ville riche, prospère, fertile à tel point que les Dieux en seraient devenus jaloux, puis auraient déclenché l’éruption du Vésuve pour y mettre fin.

Quand on pense à Pompéi, on pense à cela…

Pompéi, le forum avec le temple de Jupiter et le Vésuve en arrière-plan.


… Ou bien à cela :

Les corps momifiés des habitants de Pompéi
 

Ici, on va s’intéresser à l’amour à Pompéi...


Histoire des fouilles de Pompéi

Lorsque des fouilles à grande échelle ont été entrepris à Pompéi dans les années 1860, une grande partie de l'art érotique du temps de la Rome antique a été mis en lumière, cela n’a pas manqué de choquer les Victoriens qui se considéraient comme les héritiers intellectuels de l'Empire romain. Ils ne savaient pas quoi faire avec les représentations franches de la sexualité, et ils s'efforçèrent de les cacher.

Depuis la fin du XIXe siècle, quelques amateurs fortunés, Rothschild sur la Côte d'Azur, Paul Getty en Californie, ont tenté de ressusciter avec plus ou moins de bonheur l'architecture de l'une de ces demeures patriciennes avalées par la cendre, en donnant lieu à d'interminables querelles philologiques sur les apports respectifs revenant aux Grecs et aux Romains.


The Last Days of Pompeii a ainsi été un roman de Edward Bulwer-Lytton paru en anglais en 1834. C’est aussi le titre d’un des premiers films ayant montré de façon explicite des scènes de nudité et de sexualité (1926).




Une sexualité débridée


Ce qui frappe, dans le décor pompéien, c'est la présence affirmée du sexe. Non seulement certaines effigies promènent des organes triomphants, comme ces satyres à la poursuite de ménades, mais, qu'ils soient coulés dans le bronze ou taillés dans le tuf, qu'ils prennent la forme d'un bijou ou qu'ils décorent une lampe à huile, des phallus se dressent en grand nombre. Souvent gigantesques et monstrueux.

Le phallus sert tout simplement à conjurer le mauvais oeil, expliquent les spécialistes. Sa représentation n'a rien d'obscène ; s'il est de taille disproportionnée, c'est pour mieux éloigner les esprits du mal et assurer une meilleure protection à la maison et aux lieux de travail.




La sexualité des Romains




On pratiquait, "avec insistance, mais apparemment avec innocence, ce que nous considérons comme des perversions", explique Antonio Varone, directeur des fouilles de Pompéi. Ce qui nous vaut quelques graffitis très explicites ainsi que quelques scènes bien senties d'"amour sur les murs" qu'on peut préférer aux fadasses représentations mythologiques...

Pompéi : Un art de vivre

L'exposition en février 2012 au Musée Maillol à Paris a reconstitué, dans sa totalité, une villa pompéienne, avec tous ses éléments : l'atrium, le portique, la salle à manger, l'autel, la cuisine... Plus de deux cent oeuvres extraites de Pompéi témoignent de la modernité des villas ensevelies sous l'éruption du Vésuve en l'an 79, de par les infrastructures, l'eau courante, la distribution de la chaleur, le tout-à-l' égout, les espaces verts.

On peut encore acheter le catalogue "Pompéi, un art de vivre", sous la direction de Patrizia Nitti (Gallimard, 224 p., 39 euros).
 

Vidéo